Angles sur l'anglin

Un village pittoresque aux multiples aspects.

maison_angles.jpgA découvrir

C'est à l'abri de l'imposante forteresse que le village d'Angles s'est étendu sur un promontoire rocheux. Entouré de murs et de portes, la cité profitait au Moyen Age d'une situation privilégiée de carrefour commercial. De nos jours, maisons à colombage et ruelles étroites rappellent ce glorieux passé. .

Angles-sur-l'Anglin est également très riche en vestiges préhistoriques. Le gisement du Roc-aux-Sorciers (ne se visite pas) découvert en 1949 par Mlle de Saint-Mathurin renferme de magnifiques bas reliefs Magdaléniens où se mêlent représentations de femmes et d'animaux.

 

anglesbasbourg.jpgAu delà du pont qui enjambe l'Anglin, le faubourg Sainte Croix tire son nom d'une ancienne abbaye. La prospérité de l'abbaye fut remarquable jusqu'au XVIe siècle où elle fut ravagée par les Huguenots. Tombée en ruine, elle céda la place au XIXe siècle à la route qui conduit à Saint Pierre de Maillé. Aujourd'hui, un beau portail du XIII e siècle nous rappelle sa présence. Dans le bourg, on remarquera la maison natale du Cardinal Jean de la Balue. Né en 1421, ce fils du châtelain procureur et receveur de la Baronnie d'Angles connu une fortune rapide en trahissant Louis XI au profit de Charles le Téméraire. Selon la tradition, il expia sa faute enfermé pendant dix longues années dans une fillette (cage en fer).

 

 

 

Pour en savoir plus : www.anglessuranglin.com