Chants d'oiseaux Convertir en PDF Version imprimable

Reconnaître les chants d'oiseaux !

Le pays des Vals de Gartempe abrite une quantité de petits oiseaux communs mais qui méritent d'être redécouverts.

  hirondelleL'hirondelle

Ce gracieux petit oiseau doit probablement son nom à son affection pour les bonnes vieilles granges de bois qu'on trouvait jadis dans bien des fermes, où il était libre d'entrer et de sortir aisément par les portes ouvertes, les crevasses d'un mur, etc.
Les hirondelles, sociables de nature, s'attroupent souvent en grandes volées de différentes espèces. Elles passent une grande partie de leur temps dans les airs, de sorte qu'elles capturent leurs proies en plein vol surtout. Dans les régions rurales, on est habitué a les voir suivre l'agriculteur au labour, et à attraper les insectes qu'il derange sur son passage.
Mâle et femelle bâtissent ensemble le nid, et il leur faut parfois à eux deux, huit jours entiers de 14 heures pour l'achever. Le nid est généralement fait de boue mêlée de paille d'herbe ou de crin de cheval, et il est cimenté à la surface verticale de vieilles pourtres et de vieux chevrons. Lorsqu'il est placé sur une surface horizontale ou dans une crevasse, il n'a pas besoin d'ètre cimenté.

 


mesange bleue La Mésange bleue

N'est-elle pas charmante, tout de bleu et de jaune vêtue, avec une belle joue blanche ? Cette délicate créature est une terrible chasseresse d'invertébrés, araignées et insectes, qu'elle recherche jusqu'à l'extrémité des rameaux des grands arbres, faisant preuve alors d'indéniables qualités d'acrobate. C'est aussi en maintes occasions une effrontée, qui ne fait en tout cas pas de sentiment au moment de la reproduction : une Mésange bleue en forêt du Der n'a-t-elle pas délibérément tué une Charbonnière couvant dans un nichoir pour y déposer ensuite ses propres oeufs ? L'oiseau s'accommode parfaitement des parcs et des jardins mais atteint cependant ses plus fortes densités dans les forêts âgées de chênes.

 

  coucou gris

Coucou gris

« cou-cou. cou-cou. cou-cou. » Ce chant répété tout au long du printemps est l'un des premiers que l'on apprend aux enfants : c'est le coucou, le coucou gris, qui vient de rentrer de son long voyage en Afrique pour séjourner dans nos régions d'avril à septembre. Cet oiseau migrateur, qui est présent dans toute la France, prévient ainsi les autres mâles des limites de son territoire. On l'entend beaucoup, mais il n'est en réalité pas si facile de l'apercevoir ! Et l'on peut passer une vie entière sans jamais voir ce coucou dont la présence est pourtant si familière. Ceux qui ont la chance de le rencontrer en train de chanter pourront constater que le coucou, au sommet d'une branche ou d'un poteau, lance son « coucou » sonore dans différentes directions, en se tournant, petit à petit, sans doute pour être bien entendu. Le coucou est aussi célèbre pour son mode de reproduction très particulier, puisqu'il parasite le nid de petits oiseaux en y pondant un œuf et en leur laissant le soin d'élever son poussin. Une femelle coucou peut ainsi pondre une dizaine d'œufs au total dans les nids d'autres oiseaux.

 

Sources: LPO, presse quotidienne régionale. 

Pour protéger les oiseaux, retrouvez la LPO sur son site www.lpo.fr